Sport Megacenters

The sport megacenters are not a new trend in the tourism sector. However, the demand for them is growing at a fast pace. Nowadays, customers are demanding for always bigger and better infrastructure in which everything is included. Such as shopping, sport facilities, restaurants, casino, wellness, etc. The megacenter in Las Vegas that should have been built is one of the best example since it gathers mostly sport but also entertainment and accommodation. However, the project did not take place. It is a great example that shows the difficulties the tourism sector has to satisfy the high customer’s demand.

,ultimatesportsresort

Charlotte Raemy, Laura Risse, Giulia Robbiani, Clio Tettoni 703_e TIA Blog

Swapnights

SwapNights.com is a platform that allows professional accommodation operators as well as second or holiday homes owners to exchange their accommodations with other partners worldwide. The concept targets people that like to have a lot of freedom when travelling

Students: Orianne Aysanoa, Claudia El-Fakih, Melissa Golay, Julien Michellod

TIA BLOG SWAPNIGHTS

Sochi 2014 Case Study

SOC_Olympic logoRGB

This paper is about the sustainable development of the Sochi region for the Winter Olympic Games 2014. The Olympic Committee elaborated an ecological strategy in order to be “Green”. A new transport system has been built according to the needs of the Winter Olympic Games with the respect of environment. Some technological innovations have been brought in the event to prevent the lack and the quality of snow. Moreover they have wisely thought about the future use of the facilities by hosting new events such the Formula 1 or the Football World Cup. The Games have succeeded from an economical and social aspect but being ecologically friendly in such large event still remains a challenge.

Mergim Vladaj, Stefano Maioglio, Alena Kochurova, Maya Simon, Pascal Coudret

Download Case Study: Sochi Winter Olympic Games

Les aires d’autoroutes revisitées

Introduction

De nouvelles aires d’autoroute qui offrent des espaces conçus pour orienter le visiteur et l’inviter à rester sur le site. L’espace est moderne et coloré, il y a des jeux pour les enfants et une garderie. On y trouve aussi des restaurants, des toilettes high-tech, une zone Wi-Fi, des épiceries et des écrans d’informations routières, météorologiques et touristiques.

Description du concept

L’avantage de ces aires d’autoroute est d’offrir aux voyageurs une vue magnifique sur des paysages fleuris et des prairies, plutôt que sur un flux de voyageurs pressés dans leur voiture. L’ambiance qui règne sur ces aires réaménagées est donc propice à la détente et à la découverte des produits locaux qui sont présentés sur des marchés. Les voitures électriques sont également invitées à faire une halte à ces aires, tout en profitant de recharger leur voiture grâce à une borne de charge rapide universelle. Les voyageurs ont aussi la possibilité de s’informer sur les principaux sites touristiques de la région grâce à des bornes tactiles d’information.

Leur nouveau projet sur l’autoroute du Soleil, l’aire de la Chaponne, situé entre Paris et Lyon, accueille sur son site un bâtiment des plus designs, respectueux de l’environnement et offrant bien évidemment aux voyageurs des services tels qu’une dizaine d’enseignes de restaurants, des aires de jeux pour les enfants, des espaces dédiés à la détente, zone de wifi gratuite, la possibilité de recharger les véhicules électriques etc.

Elior, le principal promoteur, ensemblier et opérateur de ce nouveau concept développe un vrai savoir-faire dans l’art de divertir les voyageurs souvent à la recherche de lieux permettant de coordonner détente et le temps qu’ils ont à disposition.

Pour la construction de ce nouveau bâtiment, le groupe Elior s’est approché du célèbre architecte Ora-ïto, connue pour sa collaboration avec de prestigieuses marques telles que Louis Vuitton ou Roche Bobois. L’élégant complexe de l’aire d’autoroute de la Chaponne a été construit selon des normes de qualité ; basse consommation (BBC) et Haute Qualité Environnementale (HQE).

Même le géant suédois, Ikea, plus connu pour ces meubles et aménagements intérieure en tout genre, s’y est mis. Il propose une aire d’autoroute où le concept est de mettre à disposition des lits, avec tout le confort nécessaire, pour permettre aux conducteurs de se reposer. Outre le fait d’exposer leurs produits et d’en faire leur promotion, cette initiative entre dans un but de réductions des somnolences au volant.

Conclusion

Ces nouveaux concepts d’aire d’autoroute revistées permettent aux conducteurs de se ressourcer le temps qu’ils ont en besoin, de pouvoir respirer l’air frais ou simplement de recharger leurs batteries, qui s’épuisent facilement lors de longs trajets. Cela permettrait donc aussi de baisser le risque d’accident au volant dû à la fatigue. Les chiffres prouvent que le plus grand nombre d’accident de la route se fait avec des voitures et que 8% des accidents sont dû à la fatigue. (Les bilans annuels de la sécurité routière, 2013).

Présentation : TIA_PPT

Auteurs : Daphne Burgat, Mikael Mudry, Diane Rebstein et Joanna Ryter

Sources :

Domergue, N. (2013). La pause sur autoroute revisitée. Récupéré sur : http://veilletourisme.ca/2013/03/05/clin-doeil-la-pause-sur-autoroute-revisitee/

Elior. (2014). Changer la vision de la mobilité et de la pause sur les autoroutes. Récupéré sur : http://www.elior.com/concessions/changer-la-vision-de-la-mobilite-et-de-la-pause-sur-autoroutes

Emilie, E. (2011). IKEA ouvre son « hôtel éphémère ». Récupéré sur : http://www.lesreceptionstendances.com/evenements-2/ikea-ouvre-son-«-hotel-ephemere-»/

Huijgen, A. (2012). L’aire d’autoroute change d’ère. Récupéré sur : http://www.lefigaro.fr/societes/2012/08/10/20005-20120810ARTFIG00475-l-aire-d-autoroute-change-d-ere.php

La sécurité routière française, (2014). Les bilans annuels de la sécurité routière en France. Récupéré sur : http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/l-observatoire-national-interministeriel-de-la-securite-routiere/bilans-annuels/les-bilans-annuels-de-la-securite-routiere-en-france

Le tourisme participatif

Le tourisme participatif est une des activités de l’économie de partage, apparu avec le développement des réseaux sociaux, des smartphones et de l’actuel engouement pour les médias en ligne. Les premiers adeptes de l’économie de partage cherchaient une alternative à l’économie d’hyperconsommation. Rachel Bootsman, auteur d’un des rares livres sur l’économie de partage “what’s mine is yours: how collaborative consumption is changing the way we live”, parle d’un passage progressif du moi, ce qui m’appartient, au nous, ce qui nous appartient (Botsman & Rogers, 2011, Chapitre 3).  Le tourisme participatif fait parler de lui dans l’actualité de la branche pour des raisons légales. En effet, AirBnB se bat aux États-Unis depuis juin 2014 pour ne pas être soumis aux mêmes taxes de séjour que les hôtels traditionnels. Un grand mouvement de grève des taxis s’est déroulé en Europe le 1er juin 2014 pour contrer l’offre Uber proposé par la plateforme Uber issue de l’économie de partage. Du côté Suisse, l’Association de Taxistes Zurichois a adopté une position d’attente car l’offre UberX propose des prix comparables aux leurs et ne sont donc  pas un danger.

Le tourisme participatif est une réalité que nous ne pouvons actuellement pas éviter. Les hôteliers et les taxistes, ainsi que les DMO ne doivent pas aller à l’encontre de cette réalité mais plutôt  l’intégrer dans la réalité touristique du XXIe siècle.

Présentation: Le tourisme participatif.pptx
Auteurs: Mélanie Hirt, Deborah Indino, Gala-Hélèna Mayi-Miranda, Isabelle Tissot
Sources: – AirBnb. (s.d.). AirBnb. Récupéré sur :https://fr.airbnb.ch/about/about-us– Botsman, R., & Roger, R. (2011). What’s mine is yours: how collaborative consumption is changing the way we live.
– Delaye, F., & Vakaridis, M. (2014). Economie de partage: une révolution se prépare. Récupéré sur :http://www.bilan.ch/economie-plus-de-redaction/consommation-une-revolution-se-prepare
Fournier, A. (2014). Airbnb vaut désormais 10 milliards de dollars. Récupéré sur:  http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/04/22/airbnb-vaut-desormais-10-milliards-de-dollars_4405172_3234.html– Uber. (s.d.). L’application Uber. Récupéré sur : https://www.uber.com/
Vakaridis, M. (2014). Les taxis Uber étoffent leur offre à Zurich. Récupéré sur: http://www.bilan.ch/entreprises-plus-de-redaction/taxis-uber-etoffent-offre-zurich
Velikova, M. (2014). How the Sharing Economy Is Reinventing Business Travel. Récupéré sur: http://travlpeer.com/2014/07/31/how-the-sharing-economy-is-reinventing-business-travel/

BUS : STOP Krumbach

En 2013, la ville de Krumbach (1000 habitants) située en Autriche, a proposé à 7 architectes mondialement connus et de nationalités différentes (Japon, Chine, Norvège, Espagne, Chili, Belgique, Russie) de créer chacun un abribus. En échange, ils se sont vus offrir des vacances gratuites à Krumbach.

Le but premier du projet BUS : STOP Krumbach était de renforcer la visibilité de Krumbach à l’échelle internationale. De plus, il a contribué à allier architecture, tradition et artisanat. Cette initiative est également une excellente manière de changer le regard de la population sur la culture et la mobilité à la campagne.

La construction de ces œuvres architecturales a débuté en été 2013 à l’aide de plus de 200 designers et artisans locaux bénévoles. Grâce à cette innovation, attendre le bus à Krumbach devient un plaisir !

Ce type de projet serait tout à fait réalisable dans une commune suisse, peu importe la taille de cette dernière. Un gros budget n’est pas nécessaire, il suffit d’un peu d’imagination et de motivation.

architects-design-bus-stops-for-krumbach-village-in-austria-designboom-07

Sources :

Présentation : TIA présentation

Auteurs : Drompt Camille, Karlen Marine, Murbach Karen, Sauty Violaine : 703_D

Le Wi-Fi dans l’hôtellerie, un besoin indispensable à la génération Y ?

La génération Y a des attentes différentes que ses prédécesseurs lorsqu’elle voyage, surtout lorsqu’il s’agit des services Internet. En effet, celle-ci exprime de plus en plus la nécessité de voyager « connecté » ; elle s’attend donc à un service Wi-Fi entièrement gratuit et performant. Ceci constitue un véritable défi pour les hôteliers qui réalisent de plus en plus ce besoin et essaient de trouver des compromis entre la performance de ce service et son coût engendré.

Plusieurs solutions ont été recherchées mais nous constatons encore aujourd’hui et dans le monde entier que le Wi-Fi gratuit n’est pas acquis. En Suisse, un large retard se profile en comparaison avec l’international quant à la gratuité de ce service.

GenY

Powerpoint :  WiFi_Hotellerie_Presentation

DocumentWiFi_Hotellerie

Auteurs : Andrey, E., Devanthéry, T., Mattsson, A., Pittet, M.

Sources:

Capper, S. (2013, Avril 3). Surfer gratuitement en Suisse, encore une utopie. Récupéré sur swissinfo.ch: http://www.swissinfo.ch/fre/surfer-gratuitement-en-suisse–encore-une-utopie-/35374898

Courtin, B., Tardy , C., & Panayotis, V. (2014, Mars 23). La Génération Y vue par les hôteliers. Récupéré sur Hospitality On Think Tank: http://www.hospitality-on.com/actualites/2014/03/28/la-generation-y-vue-par-les-hoteliers/

Grosjean, P. (2013). Gérer l’importance de la génération Y dans le monde du travail. Récupéré sur Le Monde Economique: http://www.monde-economique.ch/management/1184-g%C3%A9rer-l%E2%80%99importance-de-la-g%C3%A9n%C3%A9ration-y-dans-le-monde-du-travail

Lenoir, A. (2013, Novembre 11). Le Wi-Fi, une préoccupation pour tous les hôteliers. Récupéré sur Réseau Veille Tourisme Canada: http://veilletourisme.ca/2013/11/11/le-wi-fi-une-preoccupation-pour-tous-les-hoteliers/

Neault, C. (2013, Novembre 4). Tabler sur la génération Y, un choix judicieux pour les hôteliers. Récupéré sur Réseau Veille Tourisme Canada: http://veilletourisme.ca/2013/11/04/tabler-sur-la-generation-y-un-choix-judicieux-pour-les-hoteliers/

Bluesmart suitcase

There are many gadgets that were designed to help make travelling easier. One of these is Bluesmart. And it is revolutionizing because it is he first smart suitcase in the luggage market.

Bluesmart is the first smart connected carry on, which you can control from your electronic devices. It is small suitcase which comes with a proximity tracking alert and a TSA-approved lock. It also includes a built in battery charger.

It will only be released if enough people will pre-order it. Because it is completely new there might be some initial problems with the technology.

20141021212737-000

Sophie Bonk, Sira Fäh, Mélissa Gilland, Justine Sottaz, Sunshine

Bluesmart (2014) [Online] Available at: http://bluesmart.myshopify.com/ Accessed 31/10/14

CNN Money (2014). Unplugged No More: 25-Country Expedia/Egencia Study Reveals High Levels of Dependence and Anxiety Over Mobile Devices Among Travelers. Available at: http://money.cnn.com/news/newsfeeds/articles/prnewswire/SF37769.htm. Accessed 03/11/2014

Huffington Post (2014) Bluesmart Suitcase Aims To Make Luggage Carry-On Woes A Thing Of The Past [Online] Available at: http://www.huffingtonpost.com/2014/10/21/luggage-tracking_n_6021038.html Accessed 31/10/14

Vivion N. (2014). Why this roll-aboard suitcase has a companion app for traveling. Available at: http://www.tnooz.com/article/roll-aboard-suitcase-companion-app-traveling/

Bluesmart Presentation

Peak Walk by Tissot

Actuellement, le touriste ne recherche plus seulement une activité à faire, mais il recherche une expérience à vivre. Le paysage ne suffit donc plus, il faut en faire une mise en scène. Le Peak Walk offre aux touristes une expérience unique car c’est le premier pont qui relie deux sommets au monde. Situé aux Diablerets, il a été inauguré le 24 octobre 2014. Ce projet suscite un débat pour plusieurs raisons. Tout d’abord, de par son aspect unique (Unique Selling Proposition : USP), il apportera à terme bon nombre de touristes dans la région. Marcel Bach, président du CA de Gstaad 3000 SA et Bernhard Tschannen, directeur de Glacier 3000, sont convaincus d’avoir investi pour une attraction extraordinaire. Effectivement, ce projet a coûté cher : 1.8 millions de francs. Ces derniers pensent qu’ils vont favoriser le développement touristique des Alpes et profiter d’un positionnement sur le marché asiatique et européen grâce à cette réalisation. Malgré tous ces arguments, ce projet n’est pas du goût de tout le monde. L’organisation de protection des Alpes dénonce une forme de « Disneylandisation », c’est-à-dire une mise en scène qui détruit le paysage. En effet, le paysage est la valeur la plus importante en Suisse, c’est ce qui intéresse bon nombre de touristes. La question est : où se situent donc les limites des constructions dans le but d’être les meilleurs sur le marché touristique au détriment du paysage qui en souffre.

ImageTIA

Caroline Bruchez, Marine Chevallier, Malou Jobin, Sandra Kedzic et Vanessa Vacante (701_C)

Sources :