La tendance cashless dans le tourisme

 cashless

La notion de cashless, qui signifie payer sans monnaie et sans carte de crédit, est de plus en plus présente dans nos sociétés. Il en est de même dans l’industrie du tourisme.

Issu de la technologie PayTouch, l’Ushuaïa Ibiza Beach Hotel permet de faire des paiements biométriques, c’est-à-dire de payer avec ses empruntes digitales. De plus, dès 2013, cet hôtel propose à ses clients de mettre à jour leur profil Facebook depuis des écrans tactiles mis à disposition. Ils peuvent ainsi accéder à leur compte via un capteur biométrique et prendre des photos, mettre à jour leur emplacement et indiquer qu’ils sont dans l’hôtel.

Toujours dans l’hôtellerie, la chaîne Mariott  propose à ses clients un service d’application mobile qui permet de s’enregistrer, de demander des renseignements et des commodités telles que des serviettes supplémentaires ou un réveil téléphonique.

Un office de tourisme a également adopté la nouvelle technologie NFC en 2012. C’est dans la ville de Marseille que les touristes peuvent acheter un city-pass dématérialisé: pour les transports, les musées, les visites et prestations touristiques ainsi que des réductions  chez les commerçants marseillais.

Dans le domaine de l’aérien, l’aéroport de Toulouse-Blagnac va permettre à 50 voyageurs régulier de tester un service inédit en aérogare depuis leurs smartphones BlackBerry. Avec la technologie NFC, ils pourront accéder au parking en présentant leur téléphone et aller directement dans la zone d’embarquement via la zone d’accès Premium.  De plus, ils recevront en direct des informations sur leur vol.

Powerpoint: cashless dans le tourisme

Auteurs :

Sonia Camus, Adrien Delaloye, Justine Garny, Laetitia Mioradelli et Cassandra Vannay

Sources : 

http://issuu.com/paytouch/docs/paytouch_brochure_hotel_eng?e=7265864%2F1368189

http://www.biometrie-online.net/actualites/annonces-communiques/245-un-hotel-utilise-la-reconnaissance-des-empreintes-digitales-pour-mettre-a-jour-les-comptes-facebook-de-ses-clients

http://travel-brilliantly.marriott.com/our-innovations/check-in-app

http://www.adelya.com/files/adelya/presse/CP_OTCM_CITYPASS_FR.pdf

http://www.journaldugeek.com/2012/05/24/du-nfc-a-laeroport-de-toulouse-blagnac/

http://veilletourisme.ca/2012/09/04/la-tendance-cash-less-gagne-lindustrie-touristique/

Digital detox : le nouveau trend à surveiller ?

Avec l’apparition des smartphones du wifi, internet est présent au quotidien dans notre vie. Il occupe une place prépondérante et s’immisce dans nombreuses de nos activités. Si bien qu’aujourd’hui, une majorité de la population ne peut plus se passer de cette technologie, et ressent le besoin d’être atteignable à tout moment, et de ne rien manquer de l’actualité. Ce phénomène peut avoir des effets néfastes sur notre vie sociale, voire même notre santé. La nouvelle tendance est donc la « digital detox » ou « désintox numérique », en français. Il s’agit de se déconnecter, de se débrancher totalement du monde numérique.

Dans le monde touristique, les forfaits alternatifs « digital detox » sont en pleine expansion. Ils se présentent sous diverses formes.

Certains hôtels proposent des programmes permettant à leur clientèle de passer un séjour déconnecté ; ils doivent déposer téléphones, ordinateurs et tablettes dès leur arrivée à l’hôtel. Des occupations leur sont proposées afin de refouler l’envie de connexion. Les substituts à internet peuvent être sous forme de romans déposés dans la chambre, jeux de société, brochures sur papier, bons-cadeaux dans des librairies, carnets de voyage, etc.

D’autres hôtels portent l’accent sur une remise en forme, et suggèrent des activités telles que le yoga, la méditation, des séances de massages ou encore des randonnées à cheval.

Pour aller plus loin, il existe même des cures de désintoxication. Les clients ont la possibilité de se rendre dans un camp retiré dans la forêt, où ils apprennent à se détacher de la technologie et à parer la sensation de manque. Une alternative consiste à télécharger une série de six capsules vidéo, qui présentent les étapes à suivre pour se déconnecter tout en douceur.

En résumé, la « digital detox » est un phénomène en plein développement dans une société hyper connectée, que les acteurs du tourisme suisse devront sans doute prendre en considération lors de l’élaboration de leurs futurs forfaits.

Zone sans wifi

Auteurs :

Lucie Kaufmann, Elodie Sauge, Yrene Valguarnera, Vincent Weil.

Sources :

http://www.lemonde.fr/vous/article/2013/08/01/les-debranche-tout_3456290_3238.html

http://veilletourisme.ca/2013/01/21/la-desintox-numerique-en-version-touristique/

http://www.taxibrousse.ca/2013/08/04/desintox-numerique-ou-encore-plus-de-techno/

Powerpoint :

Digital Detox PPT