Sochi 2014 Case Study

SOC_Olympic logoRGB

This paper is about the sustainable development of the Sochi region for the Winter Olympic Games 2014. The Olympic Committee elaborated an ecological strategy in order to be “Green”. A new transport system has been built according to the needs of the Winter Olympic Games with the respect of environment. Some technological innovations have been brought in the event to prevent the lack and the quality of snow. Moreover they have wisely thought about the future use of the facilities by hosting new events such the Formula 1 or the Football World Cup. The Games have succeeded from an economical and social aspect but being ecologically friendly in such large event still remains a challenge.

Mergim Vladaj, Stefano Maioglio, Alena Kochurova, Maya Simon, Pascal Coudret

Download Case Study: Sochi Winter Olympic Games

Chaussure Dahu

« Pourquoi doit-on s’encombrer en permanence de ces coques pas pratiques, inconfortables et qui nous infligent une démarche peu académique ? »
Nicolas Frey, créateur de DAHU

De cette idée, les collaborateurs de DAHU ont mis au point la chaussure confortable par excellence qui se garde aux pieds toute la journée, permet de skier, marcher, conduire.
La marque tire son nom de d’un animal sauvage mythologique vivant dans les montagnes aux pattes plus courtes d’un côté que de l’autre.

Rapide, simple, fashion et efficace : tel est le slogan de la marque DAHU visant à apporter un confort inédit étant donné qu’elles sont 30% plus légères que des chaussures de ski normales et grâce à leur membrane waterproof et respirante. Qui plus est, l’optimisation de la qualité des matériaux rend ces chaussures respectueuses de l’environnement.
Pour les amateurs de glisse cette chaussure apporte également un rapport qualité/prix non négligeable. Il sera en effet possible d’économiser près de 150.- par rapport à l’achat de chaussures après-ski et de ski haut de gamme.
Mis en vente lors de la saison 2013-2014 les chaussures DAHU sont soumises au test de vérité du consommateur. Toutes les chances sont de leur côté pour réussir !

Auteurs : Joanna Ryter, Diane Rebstein, Mikaël Mudry, Loïc Brousoz, Alexandre Bonetto

Sources :

http://www.dahusports.com/…/dahu_dossier_de_presse.pdf

http://www.dahusports.com/

http://www.skieur.com/actu-dahu-chaussure-ski-souple

Powerpoint :

La chaussure de ski révolutionnaire

La solution SLOKI

Géolocalisez vos proches sur les pistes.

sloki_real

La société GPS Kalkin met en avant un concept innovant et exclusif, destiné à tous les amateurs de sport d’hiver pour leur permettre de localiser leurs proches sur les pistes.

SLOKI est un traceur GPS qui se synchronise avec un smartphone. Il donne une position en temps réel : que la personne cherche quelqu’un ou qu’elle soit recherchée, il lui permet de connaitre la localisation exacte.

Sources:
http://www.auvergne-tourisme.info/articles/grace-a-sloki-geolocalisez-vos-proches-sur-les-pis-569-1.html
http://www.lelioran.com/skiez-avec-sloki.html
http://www.sloki.fr/
http://www.youtube.com/watch?v=_As-xWIwNuY

Fichier: La solution SLOKI

Auteurs :
Bénédicte Loeffel, Christelle Gass, Marina Cotter, Amandine Massy, Aline Beney

Le covoiturage pour les sports de glisse

SKISKI_Logo

Le covoiturage est la mise à disposition par un conducteur non professionnel de places dans sa voiture à d’autres personnes afin de réaliser un trajet en commun. SKiski.ch est une plateforme de covoiturage orientée « sports de glisse »  mettant en relation les personnes qui veulent se rendre en station de ski. Sur ce site, on peut chercher des trajets comme passager ou conducteur. Depuis cette année, skiski.ch fait partie intégrante du site Internet e-covoiturage.ch. Il collabore avec des stations tels que Thyon-Les Collons, Villars-Gryon ou encore Verbier. Ces derniers soutiennent skiski.ch avec des contributions financière, des prix à gagner lors de concours ainsi qu’un lien d’accès à skiski.ch sur leur site Internet. Quels sont les avantages du covoiturage en station et son développement en Suisse ?

Les avantages du covoiturage pour le tourisme sont multiples. Permettant de réduire l’empreinte carbone, il contribue à un tourisme durable. Il favorise aussi une diminution du trafic et bouchons présents aussi bien sur les autoroutes qu’à l’entrée des stations et leurs parkings. Une réduction des voitures en station évite une dégradation du paysage. Il est aussi important de souligner que certaines stations sont difficiles d’accès par les transports publics (liaison en bus et train souvent long et pénible) et le covoiturage peut ainsi les rendre plus atteignables. En outre, skiski.ch en collaboration avec e-covoiturage.ch ont lancé une application mobile disponible sur iOS et Android. Elle simplifie la mise en contact des personnes  et l’organisation du covoiturage.

Cependant, le covoiturage a de la peine à s’intégrer dans notre société. Le réflexe de partager sa voiture avec des inconnus est encore peu présent dans les esprits helvétiques. Tandis que le covoiturage des pendulaires se développe petit à petit, celui lors de loisirs a encore de la route à faire. Afin qu’un changement de mentalité s’effectue, il faut une volonté du peuple suisse qui doit être encouragée par la politique du pays. Des aires de covoiturages manquent, une communication moindre à l’échelle nationale est effectuée, la publicité n’est pas encore assez présente ou encore peu de stations de ski le promeuvent. Indépendamment des volontés, il y aura cependant toujours un problème logistique lié aux sports de glisse : une voiture adaptée pour accueillir tous les équipements.

En dehors de nos frontières, Avoriaz surfe sur la tendance du covoiturage en offrant à ses utilisateurs des points bonus, qui, une fois cumulés, permettent d’obtenir des journées gratuites de ski. C’est une réelle plus-value. A Paris,  le covoiturage est encouragé par des affiches publicitaires d’une grandeur non-négligeable et dans les bouches de métro, ce qui permet de toucher plus ou moins tous les parisiens. L’argument des économies pouvant être réalisées est mis en évidence et cela convainc. Pour le covoiturage en général, les Etats-Unis ont un système de voies réservées aux véhicules avec au moins 2 personnes à bord (HOV Lanes). Ces voies sont rarement surchargées et incitent donc les voyageurs à réaliser des trajets en commun évitant ainsi les bouchons.

En conclusion, le covoiturage ne raisonne pas encore dans les oreilles suisses mais pourrait dans un futur proche faire sa place. La condition serait de communiquer davantage sur ce mode de transport et une réelle volonté politique de le promouvoir. Actuellement, il n’est pas encore ancré dans la mentalité suisse. Ces derniers ne ressentent pas le besoin de réaliser des trajets en commun lors d’activités de loisirs. En outre, la mobilité est extrêmement bien développée et desservie en Suisse. En général, il y a toujours un moyen d’atteindre les destinations par les transports publics alors que ce n’est pas forcément le cas aux États-Unis ou en France. Nous sommes d’avis qu’à partir du moment que le covoiturage de pendulaires sera suffisamment répandu et établis dans notre société, il pourra dès  lors s’élargir au tourisme. En outre, avec l’augmentation du prix de l’essence et des taxes routières, les suisses n’auront peut-être plus le choix que de partager leur voiture afin de diminuer leur frais.

Auteurs : Christelle Deillon, Mélanie Hirt, Annika Mattsson, Marie Pittet & Isabelle Tissot

Sources :
http://www.skiski.ch/index.php/fr/
http://www.avoriaz.com/vacances-ski/covoiturage.php
http://veilletourisme.ca/2012/03/28/pour-des-stations-de-ski-plus-vertes/
http://www.skiski.ch/index.php/fr/
http://www.e-covoiturage.ch/images/fr/pdf/presse/echo_gros_de_vaud_20130328.pdf
http://www.e-covoiturage.ch/images/fr/pdf/presse/24heures_20121224.pdf
http://www.e-covoiturage.ch/images/fr/pdf/presse/24heures_20121224.pdf

Powerpoint sur le covoiturage

Obligatorische Schneesporttage

Ski_Jugend2

Schneesport ist für viele Schweizer Familien zu teuer geworden, weshalb sie ihren Kindern keine Möglichkeit mehr bieten können, in dieser Sportkategorie Erfahrungen zu sammeln. Auch die Unterstützungsmassnahmen der Schulen sind in den letzten dreissig Jahren stark zurückgegangen.

Um den Kindern den Schneesport wieder zu ermöglichen, reichte Matthias Aebischer, Nationalrat der SP, im April 2013 eine Motion für „Obligatorische Schneesporttage in der Oberstufe“ ein.

Er fordert den Bundesrat auf, das Sportförderungskonzept anzupassen. So soll jede Oberstufe vom Bund unterstützt werden, um mindestens einen obligatorischen Sporttag duchzuführen.

Die Forderung wurde vom Nationalrat mit 89 gegen 87 Stimmen angenommen. Falls der Ständerat auch zustimmt, muss der Bundesrat das Sportförderungskonzept anpassen.

 

Autoren: Tabea Bernert, Julia Bruchez
Quellen:
http://www.tourobs.ch/de-de/trends/tourismus-blog/tourismusblog.aspx?action=detail&id=6134
http://www.parlament.ch/d/suche/seiten/geschaefte.aspx?gesch_id=20133070
http://www.nzz.ch/aktuell/schweiz/wintersport-schneesport-unterstuetzung-bund-kantone-1.18157069
http://www.youtube.com/watch?v=HJRWciLSgzw

Obligatorische Schneesporttage

Freestyle Park

Image

Snowpark Thyon

Présentation du concept en vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=LyoKMRhxBQA&

Thyon 4 Vallées innove en proposant une expérience inédite à sa clientèle. Lorsqu’il passera dans le « Central Park » (le Snowpark de Thyon), le « rider » sera désormais identifié et filmé par un système de reconnaissance sans contact (puce, code barre ou stickers). En bas du Snowpark, un écran géant de 15 mètres carrés sera installé durant tout l’hiver afin de diffuser les images du parcours réalisé par chaque personne. Ces vidéos seront ensuite visibles sur le site internet de la station et sur les réseaux sociaux les plus connus pour être vues, revues et partagées.

Si le concept est inédit en Suisse, plusieurs stations françaises en sont équipées notamment Les Grands Montets (Chamonix), Méribel, les Arcs, Avoriaz ou Val Thorrens.

Freestyle Park

Thyon 4 Vallées s’est associé à la société Trinum qui lui fournit trois caméras, les sofwares ainsi que la formation du personnel. L’écran étant un investissement important, il est prêté à une société et financé grâce à des publicités.

Les buts de cette démarche sont les suivants :

– Récupérer les coordonées des skieurs pour agrandir le carnet d’adresse de la station.

– Organiser des opérations marketing, par exemple un concours de la plus belle chute.

– Filmer d’autres événements, notamment en été comme la course à pied Thyon-Dixence, la descente en trotine-herbe, la descente en luge ou encore les VTT de descente.

– Repérer des jeunes talents (en France ce genre de support est financé par la fédération de ski pour repérer des jeunes).

– Dynamiser l’image de la sation.

L’utilisation de ce système est extrêmement simple et entièrement gratuite. Le nombre de saut est également illimité ! L’inscription se fait à l’aide de la Keycard et il est possible de récupérer sa vidéo sur internet à la maison.

Sources :

http://www.livepark.fr

http://www.thyon.ch/la-derniere-technologie-arrive-en-force-a-thyon-4-vallees-vos-performances-sont-filmees-pour-votre-plaisir

http://www.espritglisse.com/freestylepark.html

http://www.valthorens.com/hiver-fr/val-thorens/infos-live/actualites/actualite/freestyleparkfr-videos-gratuites-sur-le-snowpark.378.a484.html

Adrien Delaloye, Lionel Ansermet, Joëlle Pauchard, Maxime Constantin

Grösster Ski-Dome der Welt in Dänemark

In der Hafenstadt Randers, im Nordosten Dänemarks, ist ein Bauwerk der Superlative geplant: der weltweit grösste Ski-Dome. Mit seinem eleganten Design erinnert er an eine überdimensionierte Schneeflocke.

Skidome 2

Im Gegensatz zu den meisten Indoorskianlagen haben seine künftigen Besucher Sicht ins Freie. In und auf jedem Bogen befindet sich eine Piste mit einem anderen Schwierigkeitsgrad. Ein Freestylepark ist ebenfalls vorgesehen. Damit soll die künftige Wintersportpilgerstätte sowohl Anfänger als auch Könner anlocken. Allerdings ist die Riesenschneeflocke ist nicht nur für Skifahrer gedacht. Auf einem der Bogen ist zudem ein Stadtpark geplant, der als grosser Erholungsraum auch in den wärmeren Jahreszeiten verschiedensten Aktivitäten Platz bieten soll.

Skidome

PP: World biggest skidome!

Autor: Annick & Sylvie 703a

Quellen:
http://www.gentside.com/insolite/le-danemark-imagine-la-plus-grande-piste-artificielle-de-ski-du-monde_art46458.html
http://skidomedenmark.dk/#/8/om-projektet
http://www.dailymail.co.uk/travel/article-2238707/Worlds-biggest-ski-dome-built-Denmark-shaped-like-giant-snowflake.html
http://www.baublatt.ch/skidome