Wie der Datenaustausch das Reisen revolutionierte

Schon seit Beginn des Tourismus war dieser abhängig vom Austausch von Informationen. Wann immer man eine neue Sehenswürdigkeit entdeckte, sprach sich dies herum und man schrieb sogar Bücher darüber, womit diese Sehenswürdigkeit an Bekanntheit gewann.
Jedoch war dieser mündliche und teils schriftliche Datenaustausch anfangs sehr langsam, da moderne Reisemöglichkeiten und Infrastruktur fehlten. Seit der Verbesserung dieser Mittel konnten sich die Informationen schneller verbreiten und der Tourismus wuchs besser.
Den Durchbruch schaffte der Tourismus im Zeitalter des Internets. Die Möglichkeit, Daten binnen Sekunden global zu versenden und zu empfangen, liess Sehenswürdigkeiten und anderes sehr viel schneller bekannt werden. Vorallem heute, wo in so gut wie jedem Haushalt mindestens ein Computer mit Internetanschluss steht…. oder besser gesagt, so gut wie jeder Mensch ein Smartphone mit drahtlosem Internet besitzt!

Aber das ist noch nicht alles. Gedanken zur Verbesserung des Marketing grosser Betriebe plus dem Interesse, Applikationen für einen verbesserten Tourismus zu schaffen, nehmen wunderbare, jedoch auch mit Vorsicht zu geniessende Auswüchse an.
Allen voran Google, welcher fleissig Software.. und neuerdings auch Hardware aller Art entwickelt. Darunter gehören beispielsweise die neueste Idee “Google Trekker”. Hierbei handelt es sich um ein Gerät, welches von Menschen wie ein Rucksack auf dem Rücken getragen werden kann. Das Gerät selbst enthält an seiner Spitze eine Rundumkamera, welche komplette, hochauflösende Panoramafotos in weniger als einer Sekunde aufnehmen kann, beziehungsweise als Panoramavideo.
Ein anderes Produkt von Google ist die Verbesserung von Google Maps. Wenn Kunden über ein Google Konto verfügen, können diese auf die Maps zugreifen, und nebenbei zeichnet Google Informationen des Kunden auf, womit Hotels, Restaurants oder sogar geplante Events ermittelt werden können und für alle anderen Menschen auf Google Maps angezeigt werden können. Eine andere geplante Software wäre ein technischer Assistent für beispielsweise die Hotellerie, welche den Aufenthaltsort eines Reisenden in Echtzeit ermittelt. Die Hotelangestellten, bei dem der Kunde gebucht hat, können mit Hilfe dieser Software jederzeit sehen wo sich der Kunde gerade befindet und somit ermitteln, wann dieser in etwa eintrifft.

Bei all dem jedoch stellt sich die Frage, was sonst noch alles mit den gesammelten Daten der Menschen passiert. Heute ist es so, dass für die kostenlose Nutzung vieler Dienste im Gegenzug der Kunde bestimmte Daten, die auch privat sein können, preisgeben muss. Die junge Generation Y, welche mit all dieser Technik aufgewachsen ist, hat kaum bis keine Probleme mit dieser “Datensammelwut” heutiger Technikbetriebe, währenddem ältere Generationen dem kritisch gegenüberstehen.

Werden die Menschen immer gläserner? Ist der Preis des verbesserten Tourismusmarketing die Aufgabe der Privatsphäre?

Powerpoint: präsentation_reisenundtechnik

trekker

Beispiel Google Trekker:

https://www.google.com/maps/views/streetview/swiss-ski-area?gl=ch&hl=de

Autoren:

Dominik Saric & Nicole Sarbach

Quellen:

http://www.tourobs.ch/de-de/trends/resultate-der-market-intelligence/resultate-der-market-intelligence.aspx?action=detail&id=6476

http://hotelmarketing.com/index.php/content/article/expedias_the_future_of_travel_study_compares_travel_habits_across_generatio

http://www.travolution.co.uk/Articles/2013/10/14/7173/expedia+predicts+transformative+technological+revolution.html

La tendance cashless dans le tourisme

 cashless

La notion de cashless, qui signifie payer sans monnaie et sans carte de crédit, est de plus en plus présente dans nos sociétés. Il en est de même dans l’industrie du tourisme.

Issu de la technologie PayTouch, l’Ushuaïa Ibiza Beach Hotel permet de faire des paiements biométriques, c’est-à-dire de payer avec ses empruntes digitales. De plus, dès 2013, cet hôtel propose à ses clients de mettre à jour leur profil Facebook depuis des écrans tactiles mis à disposition. Ils peuvent ainsi accéder à leur compte via un capteur biométrique et prendre des photos, mettre à jour leur emplacement et indiquer qu’ils sont dans l’hôtel.

Toujours dans l’hôtellerie, la chaîne Mariott  propose à ses clients un service d’application mobile qui permet de s’enregistrer, de demander des renseignements et des commodités telles que des serviettes supplémentaires ou un réveil téléphonique.

Un office de tourisme a également adopté la nouvelle technologie NFC en 2012. C’est dans la ville de Marseille que les touristes peuvent acheter un city-pass dématérialisé: pour les transports, les musées, les visites et prestations touristiques ainsi que des réductions  chez les commerçants marseillais.

Dans le domaine de l’aérien, l’aéroport de Toulouse-Blagnac va permettre à 50 voyageurs régulier de tester un service inédit en aérogare depuis leurs smartphones BlackBerry. Avec la technologie NFC, ils pourront accéder au parking en présentant leur téléphone et aller directement dans la zone d’embarquement via la zone d’accès Premium.  De plus, ils recevront en direct des informations sur leur vol.

Powerpoint: cashless dans le tourisme

Auteurs :

Sonia Camus, Adrien Delaloye, Justine Garny, Laetitia Mioradelli et Cassandra Vannay

Sources : 

http://issuu.com/paytouch/docs/paytouch_brochure_hotel_eng?e=7265864%2F1368189

http://www.biometrie-online.net/actualites/annonces-communiques/245-un-hotel-utilise-la-reconnaissance-des-empreintes-digitales-pour-mettre-a-jour-les-comptes-facebook-de-ses-clients

http://travel-brilliantly.marriott.com/our-innovations/check-in-app

http://www.adelya.com/files/adelya/presse/CP_OTCM_CITYPASS_FR.pdf

http://www.journaldugeek.com/2012/05/24/du-nfc-a-laeroport-de-toulouse-blagnac/

http://veilletourisme.ca/2012/09/04/la-tendance-cash-less-gagne-lindustrie-touristique/

Hôtellerie : verrouiller ou déverrouiller sa porte avec son Smartphone

PowerPoint – Verrouiller / Déverrouiller une porte avec un Smartphone

A l’heure où la technologie prend de plus en plus d’importance dans notre quotidien, tous les domaines se voient contraints de se mettre à jour pour rester dans la course. L’hôtellerie l’a bien compris en s’appropriant de nouvelles technologies afin de rendre plus agréable le séjour de ses hôtes. L’évolution des téléphones portables a permis de créer des systèmes de verrouillage/déverrouillage de portes grâce à une application Smartphone. Certains hôteliers, tel que le Skypark Central de Séoul, se sont désormais emparés de cette innovation. On trouve diverses solutions de verrouillage/déverrouillage, à savoir : le premier système de verrouillage détecte le Smartphone dès l’entrée de ce dernier dans le périmètre et le second déverrouille la porte sur simple pression d’un bouton via l’application prévue à cet effet. Pour les personnes ne possédant pas de Smartphone, il y a toujours la possibilité d’obtenir la traditionnelle carte magnétique.

TIA

Jonathan Amorim, Elodie Bessire, Manon Flückiger, Sabrina Maillard et Annabelle Ramuz

Sources 

http://www.hotelmanagement.net/locks/ykes-rolls-out-smartphone-based-door-locks-18117

http://readwrite.com/2010/05/28/hotels_test_smartphones_as_room_keys#awesm=~ojGYyfUoyPjcRE

La tendance cash-less

Nous voilà possible aujourd’hui de payer des biens et de services par le biais de téléphones portables, d’empruntes digitales ou de bracelets électroniques. Ces méthodes de paiement alternatives aux cartes de crédit, espèces et chèques voient le jour dans l’industrie du tourisme.

Selon Parks Associates, les paiements mobiles auraient été de 100 millions de dollars en 2011, et devraient atteindre les 50 milliards d’ici 2014. Tout cela grâce aux rapides avancées technologiques des appareils mobiles. Plusieurs formes de transactions mobiles sont possibles : par messagerie texte, facturation directe sur le compte mobile de l’utilisateur, web mobile et par la technologie NFC.

De plus, dans certains hôtels de luxe, il est maintenant possible de payer ses dépenses via ses empruntes digitales. Plus besoin donc de cartes de crédit et de monnaie. Le Ushuaïa Ibiza Beach Hotel, par exemple, utilise la technologie PayTouch, un système qui permet de lier la carte de crédit d’une personne à ses empreintes digitales.

Et, lors de manifestations, on peut voir apparaître des cartes prépayées sous forme de bracelets. Cela permet d’avoir moins de liquide sur soi et donc d’éviter les vols et une plus grande efficacité grâce à une réduction des files d’attente.

Malgré le coût important de ces nouvelles technologies, ces apports sont considérables dans l’industrie du tourisme. D’un part, elle permet une rapidité et facilité de paiement et d’autre part, c’est une sécurité pour le client. Vu la croissance importante de la technologie, il est aujourd’hui nécessaire de s’y s’adapter.

 

Sources:
http://veilletourisme.ca/2012/09/04/la-tendance-cash-less-gagne-lindustrie-touristique/http://www.trendwatching.com/fr/briefing/

Lien :
http://www.20min.ch/ro/economie/news/story/Les-doigts-a-la-place-de-la-carte-bancaire-30529683

Power Point:
La tendance cash-less (1)

Justine Garny
Cassandra Vannay
Raffaella Stampa