Analyse de destination – Pays du St-Bernard

Pays du St-Bernard La destination « Le Pays du St-Bernard » comprenant les stations de Champex-Lac et de la Fouly ainsi que les communes d’Orsières, Liddes et Bourg-St-Pierre est une destination en pleine restructuration. En effet, depuis sa récente séparation avec Verbier, le Pays du St-Bernard doit élaborer différentes stratégies afin de développer au mieux le tourisme de la région à long terme.
Dans ce rapport deux aspects de la destination seront donc abordés selon le manuel « UBS Outlook ». Il s’agit de l’optimisation et le renouvellement de l’offre ainsi que l’harmonisation de la stratégie d’entreprise et le développement de la destination.

Auteurs:
Maurane Allemann, Juliane Andenmatten, Justine Andrey, Dylan Berguerand, Fanny Moreillon, Félicien Rey-Bellet

Sources:
UBS Outlook. (2005). Tourisme : Destinations touristiques et sociétés de transport – les défis. Suisse : Zurich
Gaëtan Tornay, directeur de la destination Pays du St-Bernard, communication personnelle, le 28 février 2014

Poster + Rapport

Tourisme durable – Le Maya Boutique Hôtel

Le Maya Boutique Hôtel est situé sur les hauteurs de Sion, dans le village de Nax, à 1300m d’altitude.

Cet établissement, construit entièrement à base de matériaux naturels, propose un concept de bien-être naturel dans une atmosphère calme et pure. Il met en avant les valeurs de respect entre l’homme et la nature.

Cet établissement s’inscrit dans le tourisme durable, mais comment définir cette notion ?Selon l’UNWTO (organisation mondiale du tourisme), le tourisme durable optimise l’utilisation des ressources naturelles et contribue à leur conservation, tout en proposant un haut niveau de satisfaction au visiteur par des expériences innovantes en relation avec la nature, et dans le respect de l’authenticité du lieu.

maya_guest_house

Le Maya Boutique Hôtel s’inscrit dans le concept de tourisme durable au niveau de la construction du bâtiment : en effet, les murs porteurs sont constitués en botte de paille, élément naturel faisant office d’isolant.Les murs extérieurs sont recouverts de chaux, tandis que les murs intérieurs sont recouverts d’une peinture à base d’argile. La couverture est faite à l’aide de tavillons, et tout l’aménagement intérieur a été réalisé en bois.De plus, le bâtiment est autonome énergétiquement à 80% grâce à un four à bois, à des panneaux solaires, mais également à la conception du bâtiment qui permet d’utiliser au mieux l’énergie produite par le rayonnement solaire.

Mais l’établissement rejoint aussi le concept de tourisme durable dans les valeurs qu’il souhaite transmettre au visiteur. Ses propriétaires nous ont expliqué vouloir proposer un produit axé welness naturel, notamment à travers l’atmosphère présente dans les chambres favorisant un sommeil agréable. La restauration proposée est également composée uniquement de produits du terroir.Le rapport entre la nature et l’homme est au centre du concept, cependant, les gérants souhaitent rester dans la simplicité et dans l’authenticité.

Afin de vraiment comprendre le concept, nous avons visité le Maya Boutique Hôtel mi-novembre. Nous avons été accueillis très chaleureusement par ses propriétaires, Lisa et Louis Papadopoulos, qui nous ont fait visiter l’établissement et avec qui nous avons pu nous entretenir afin de mieux comprendre leur vision du tourisme durable dans la région.

Sans oublier les antipastis à tomber par terre, la pizza fait maison à volonté et le dessert à se relever la nuit !

PDF: maya_guesthouse_hes_701_d

Liens:

http://mayaguesthousefr.wordpress.com/

http://www.maya-boutique-hotel.ch

Émission canal 9: https://www.youtube.com/watch?v=TrE99enscT0

Passe-moi les jumelles TSR (14:10): http://www.rts.ch/emissions/passe-moi-les-jumelles/5262759-du-foin-dans-les-toiles.html#.Uk8sDsmlmEU.facebook

Articles:

http://mayaguesthousefr.files.wordpress.com/2011/07/24heures-17-07-2013.pdf

http://sdt.unwto.org/fr/content/definition

Sources :

United Nation World Tourism Organisation (2013). Sustainable Development of Tourism – Definition. Récupéré sur: http://sdt.unwto.org/fr/content/definition

Image: récupéré sur: http://mayaguesthouse.wordpress.com/

Auteurs: Adrien Repond, Laurent Wider, Etienne Galley, Félicien Rey-Bellet

BRIC, le tourisme de demain

image TIA

Durant ces dix dernières années, l’économie mondiale a été modifiée par l’émergence des BRIC, soit le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. Etant autrefois considérés comme « pays en voie de développement », les BRIC sont aujourd’hui devenus des producteurs et consommateurs indispensables de l’économie mondiale au même titre que l’Europe et les USA. Ce profond changement a déjà eu des conséquences dans le tourisme et même sur le sol valaisan.

L’explosion économique de ces pays entraîne inévitablement une hausse du niveau de vie de leur population. De ce fait découle une nouvelle classe moyenne, plus jeune et instruite, désireuse de découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux horizons. Contrairement aux touristes dits des marchés traditionnels, les voyageurs des BRIC se déplacent d’Est en Ouest, ce qui fait de l’Europe une destination privilégiée. Ces touristes, de par leur attrait pour les circuits touristiques mais surtout pour le shopping, sont des « mines d’or » pour les pays récepteur. Un effort d’adaptation supplémentaire de la part des infrastructures touristiques est donc indispensable afin de satisfaire pleinement le visiteur BRIC.

Depuis 2006, la Confédération a mis en place une stratégie de liens économiques avec les BRIC. En effet, ils sont connus pour privilégier l’hébergement de luxe comme les hôtels 4 ou 5 étoiles ce qui concerne directement la Suisse. Le Valais n’est cependant pas en reste. Depuis 2005, les BRIC ont doublé leurs nuitées sur le sol valaisan qui présente des attraits majeurs au niveau du thermalisme mais aussi en tant que place de tournage.

En conclusion, la Suisse se doit de prendre en compte l’émergence de ces nouveaux marchés. De plus, il est important de souligner que dans les 20 prochaines années de nombreux pays pourraient suivre le chemin des BRIC.

Auteurs : Charlotte Grosjean, Mathieu Gallay, Alain Quartenoud, Morgane Pfefferlé, Lucie Stoudmann

Source image :

http://www.bigbangblog.net/les-bric-br%C3%A9sil-russie-inde-chine-et-afrique-du-sud-vont-cr%C3%A9er-une-banque-de-d%C3%A9veloppement-propre/

Sources :

Powerpoint : BRIC powerpoint